« La liberté de penser s’arrête là où commence le code du travail »

7 Juil

Qui ? Laurence Parisot, présidente du MEDEF.

Quand ? En campagne pour ladite présidence.

Dans le même esprit :

« La vie est précaire, l’amour est précaire, pourquoi le travail ne serait-il pas précaire ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :